Bilan Run en septembre

Vers fin aout nous avons déménagé à Teaneck (tu comprends le nom du site maintenant ?) à moins de 10 kms de New York City. Depuis je suis partie à la « conquête » de nouveaux chemins pour découvrir les alentours.

Le terrain c’est comment ?

Même constat qu’à Clifton : les trottoirs ne sont définitivement pas adaptés à la course !
Ici, ils sont plus entretenus mais restent tout de même dangereux à cause des plaques non jointives et surélevées. Et surtout petite blague : parfois ils s’arrêtent juste comme ça.

Donc je fais comme les locaux : je run sur la route à contre-sens des voitures. Les automobilistes sont globalement assez attentifs.

Pour le fractionné, j’ai retrouvé une piste d’athlétisme à 15 minutes de run de la maison. Revêtement au top et public d’oies sauvages et marmottes le soir.
Elle est attenante à une école. Mais, depuis 10 jours je me fais virer par les professeurs de sports à chaque fois alors que bien évidemment ils font bosser leurs élèves sur le terrain au milieu. Vive le fartleck. !

Et pour les sorties runs plus longs, j’ai trouvé un petit bois à 3 km de la maison non goudronné (oui c’est rare !) et peu fréquenté. C’est assez petit mais c’est très beau ! Parfait pour de petites sorties de 10/12 km.
Le week-end dernier, j’ai poussé jusqu’à un parc (Overpeck) avec vue sur la skyline.
Il est sublime mais je ne suis pas certaine que les autres runners viennent ici avec leurs pieds au vu du nombre de parking !
Et, pour y accéder on traverse un pont au-dessus d’une autoroute avec 11 voies (siiii j’ai compté !) avec un micro-trottoir de 20 cm de large et 0 passage piéton avant ou après. Pas très sécurisé mais le pont est peu fréquenté. Je n’ai pas encore tout exploré mais ça peut me permettre de faire des sorties de 15/20 kms sans tourner en rond !

Et la météo ?

C’est mieux !
Les grosses chaleurs sont presque terminées. Je ne suis plus obligée de partir à jeun dès la sortie du lit.
La température vers 8h varie entre +16 et +24°C et l’humidité est assez similaire à celle de la France. On a quand même eu quelques pics de chaleurs et d’humidité dans le mois avec des températures dans la journée à +30/34°C et des nuits à +20/22°C donc les entraînements restent parfois compliqués à réaliser.
Enfin comme en juillet en France en fait !
Malgré tout, j’ai bien augmenté mes distances ce mois-ci en repassant sur mes niveaux classiques de distance soit 150 à 180km par mois.

D’autres runners ?

J’ai testé le seul Meetup qu’il existe dans le coin pour courir.
Alors oui c’était très sympa mais à 15km de voiture donc il faut prendre sa voiture pour courir et ça ne me plait pas vraiment comme solution.
J’ai quelques pistes pour fréquenter d’autres runners mais à voir si cela se concrétise.
Le run pipelette me manque…. !
Et, tous mes « voisins » croisés pour le moment dans la rue sont tous très lents (oui même par rapport à moi) donc pas très envie d’aller vers eux.
Ha oui, nous sommes dans une ville majoritairement habitée par la communauté juive, donc les hommes courent avec la kippa et les femmes avec un foulard sur la tête et des habits longs et larges.
Comment vous dire que j’ai l’impression d’être à poil en short et débardeur…

Et les courses ?

J’ai testé un 4 miles (6.3/6.4 kms) le 22 septembre.
Au niveau de l’organisation ça ressemble vraiment à ce qu’on a en France.
Il existe quelques différences notables tout de même :
– pas besoin de certificat médical !!!
– Et surtout tu chantes avant d’aller courir la main sur le cœur l’hymne national. En moins de 10 secondes on a vu que je n’étais pas une locale.

Le parcours était très plat et très droit sans vraiment d’intérêt. Il fallait en revanche regarder (encore une fois) ou poser nos pieds.
Si en France tu te plains des nids de poule sur la route et bien ici tu à des nids de diplodocus ! Bref des lignes droites à faire mais en faisant des bonds ou des zigzags !
J’ai rapidement constaté que je faisais partie de la tête de course. Et, au moment du demi-tour j’ai compté les femmes : j’étais troisième.  Je me retourne : que des hommes.  Je regarde mon chrono : ok la moitié de couru il va falloir tenter de garder cette place.
J’ai donc tenue mon allure trop rapide pour cette météo (+25°C et plus de 80% d’humidité) et pour mon peu entraînements des dernières semaines.
J’ai essayé de me rapprocher et coller la seconde femme. L’écart s’est progressivement diminué mais impossible de la « manger » : elle finit à 20 secondes devant.
Je l’ai félicité à l’arrivée et elle m’a dit avoir eu peur de moi et se retourner très souvent pour me surveiller.
Finalement elle termine première et moi seconde. L’autre femme était guide pour coureur aveugle donc sans dossard. Bref mon premier podium pour 32’29 d’effort et 4 miles.
Je te vois rigoler toi derrière ton écran : non on n’était pas que deux femmes ! On était 194 sur la ligne d’arrivée et je termine 14ème au classement général.
Un mélange de fierté et de sourires depuis : fière de ma performance mais vraiment cette vitesse ne mérite pas de podium !

La petite en rose c’est moi!!!!

Et les autres sports ?

On commence à faire un peu de randonnées avec mini sur des parcours de 8/10 kms avec plus ou moins de dénivelé. Ça lui plait pas mal et si tu lui offres des cookies et un restaurant japonais après, il marche bien. J’essaierai de faire un article sur les spots intéressants de randonnées autour de New York City si on continue à faire de belles ballades.

J’ai tenté de me remettre au vélo mais pas certaine de persister !
Les vélos sont rares ici et les voitures ne nous voient/ regardent pas.
L’homme a failli se faire renverser à un carrefour alors que la nana avait regardé dans sa direction avant. Et avec mini on a eu une belle frayeur. Un 4*4 nous a foncé dessus à une intersection. Monsieur n’avait pas regardé avant de traverser.
A savoir que j’avais un gilet jaune à l’arrière du vélo, une lumière avec flash intermittent à l’avant et qu’il faisait jour. Bref ce monsieur à découvert quelques insultes françaises ce jour-là.
En revanche, on a été sur les traces, un samedi, d’une course de vélo partant de New York City et passant à 5/6 kms de chez nous. On a découvert des routes sympas et peu fréquentées. A voir si on réitère, même si je suis un peu refroidie par ma mésaventure.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s