Utiliser ses chutes de tissus chaîne et trame

C’est quoi ? Il faut quoi ?

Comme pour le jersey, j’ai voulu essayer de trouver des petites idées pour utiliser mes chutes plus ou moins grandes de tissu en chaîne et trame.
J’ai demandé à quelques amies si elles pouvaient être intéressées par mes coutures et en avant les tests !

Si cela vous intéresse de faire les mêmes patrons, je vous indiquerez ci-dessous les métrages qu’il faut pour chaque projet.

Un short à volant

Ce short est issu du livre «  objets couture pour bébé » de Sylvie Blondeau. Le livre comprend environ 30 patrons pour moins de 20€.

Pour se faire, j’ai utilisé mes chutes de tissus de Lise Tailor : j’avais quelques morceaux d’environ 30 cm de hauteur ( taille 6/12 mois) et environ 70 cm de largeur.

Sur la demande de la maman, j’ai essayé de bidouiller pour ajouter un volant que j’ai doublé et rattaché à la couture de l’élastique.
Par rapport au patron, j’ai réduit la hauteur des jambes pour faire une version entre le short et la culotte.
Je suis trop heureuse de la version portée !

Niveau de difficulté : 2/5 – lié à l’intégration du volant

Un lit à doudou

Ce patron est juste trop chou. Mon Loulou à le sien depuis plus de 2 ans. Et, là c’était le cadeau parfait pour les deux ans de la petite sœur d’une amie de mon mini.
Ce patron est gratuit et bien expliqué.

Il vous faut, pour le réaliser, 3 chutes de 24 cm de largeur et 33 à 42 cm de hauteur . A ceci s’ajoute quelque morceaux de ouate pour rembourrer le lit et faire le coussin.
Pour le rendre le lit encore plus « cute », j’ai ajouté quelques petits dessins en flex.
Le lit à depuis été bien adopté.

Niveau de difficulté : 1/5 – idéal pour les débutants.

Yoko – le serre tête

C’est un joli patron gratuit de « Super-Bison ».
J’aime beaucoup leurs patrons très imagés et parfait pour s’améliorer.

Ici, il vous faut très peu de tissu : environ une chute de 23 *28 cm. Et normalement un joli élastique pour accrocher les nœuds. N’en n’ayant pas dans mes stocks et les boutiques étant encore fermées, j’ai utilisé le tissu principal en coupant une bande de 4 cm de hauteur et environ 50 cm de largeur. J’ai glissé un élastique (moche) dedans plus petit,  d’environ 5 cm de moins en longueur, que le tissu pour avoir un effet froncé à plat.
J’en ai fait pour 3 demoiselles (7 bandeaux en tout) en adaptant les tailles à leur tour de tête. Effet trop chou au porté.
Une copine de mon loulou de 6 ans m’en a commandé ! Bref, je vais devoir m’y recoller rapidement!

Niveau de difficulté : 1/5 – idéal pour les débutants. Un peu plus compliqué si vous utilisez la même technique que moi pour réaliser le bandeau.

Yoko – le nœud papillon

A nouveau, c’est un joli patron gratuit de « Super-Bison ».

Et, toujours peu de tissu: environ une chute de 20 *44 cm.
Quand mon loulou a vu les nœuds, il a bien entendu demandé à en avoir . On a donc opté pour la seconde version de ce patron : la version nœud papillon. Le montage est très similaire à celui du serre-tête. A noter, pour ces 2 patrons Yoko, vous aurez un peu de couture à la main pour fermer les nœuds.

Niveau de difficulté : 1/5 – idéal pour les débutants.

L’incontournable du moment : un masque

La couture utile du moment mais qui n’apporte aucun plaisir à réaliser. Par contre, c’est une bonne façon d’utiliser nos chutes et de limiter les déchets.
Dans mon état (New Jersey), il est interdit depuis mi-avril de faire ses courses et ses retraits dans les restaurants sans avoir la bouche couverte.
Le patron est offert par l’atelier de la création et validé par l’AFNOR.
Selon la taille (enfant ou adulte), il vous faudra 2 morceaux de tissu de 21*19 cm environ.
Et, normalement des élastiques. De ce que j’ai pu lire, les élastiques sont assez inconfortables après un certains temps. Je les ai remplacés par des liens en traphilo : plus doux et légèrement élastique.

J’en ai cousu une bonne dizaine en tout pour une amie et nous. Il vous faudra environ 30 à 45 minutes de travail par masque.
Au porté, ils sont couvrants et confortables. Et, impossible de souffler une bougie avec.
Par contre, les plis de ce modèle sont impossibles à refaire après lavage. Bon comme on le porte déplié ce n’est pas grave du tout !
La seule interrogation que j’ai : on peut les utiliser et laver combien de fois nos masques ?

Niveau de difficulté : 1/5 – idéal pour les débutants.

Quelques autres idées ?

Des mouchoirs en tissu : tuto ici.
Du sopalin ou des lingettes réutilisables : tutos ici.

C’est bien ?

Carrément !
Je me suis un peu creusé la tête un peu pour le volant du short et testé deux nouveaux patrons.
Et surtout, j’ai éliminé plein de chutes ! yes !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s