Maine – Entre nature et villes// Circuit sur 7 jours

Dans Portland

On continue notre voyage en Nouvelle Angleterre dans un état vaste et vide à la fois !

Pour moi le Maine, avant de venir, se résumait à Stephen King et des grandes étendues sauvages. Clairement pas faux, mais maintenant j’ajouterai les homards (lobsters), les jolies rues de Portland et tous les animaux sauvages !

Cette partie de notre voyage aura été la plus incertaine à planifier. Les cas de covid étant très limités (environ 3800 cas et 120 décès  pour 1.3 millions d’habitants), leur gouverneur a restreint fortement les états pouvant venir.
Depuis le 3 juillet 2020, seul 4 états dont le nôtre, peuvent venir sans effectuer de quatorzaine.  Pas certaine dans les faits que cela soit totalement respecté, mais les américains appliquent bien mieux les règles que nous !
Le port de masque est généralisé dans les lieux clos et en extérieur, distanciation sociale et ou masques sont respectées assez facilement.


Quelques découvertes ci-dessus :

Coté villes
Bangor

Port du casque non obligatoire ici….!

La 3ème ville de l’état – 30 000 habitants. Oui, cet état est vraiment grand et vide !
Une petite halte rapide (2h) est suffisante. Le centre-ville est tout petit et mignon et la balade de long de la rivière Kenduskeag stream est très agréable.

Il ne faut pas manquer de passer et s’arrêter devant la maison de Stephen King. Elle est immense et à pleins de jolis détails.

Et pour les amateurs de laine, la jolie boutique d’artisanats et de fils One lupine fiber est géniale. Les fils sont tous du Maine et vous pouvez trouver de la fibre brute à filer. Les écheveaux sont à environ 24$ (~ 20,50 €).

Bar Harbor
Une très mignonne ville touristique située juste avant l’entrée du parc naturel de l’Acadia. Tout se fait à pied et dans une ambiance décontractée. Globalement les commerçants vendent des souvenirs logotés du Maine, des lobsters vivants et/ou à déguster ou encore proposent des excursions en mer. S’arrêter c’est tomber sous le charme de cette ville !

Portland
Mon coup de cœur de ce voyage !
Cette ville a tellement de charme entre ses bâtiments de briques rouges, son quartier de East End très bobo et qui refuse l’emploi de pesticides (herbes folles en pagaille).

A ce jour on voit beaucoup les ravages liés à la crise sanitaire : beaucoup de magasins ont fermés leurs portes définitivement ou n’ouvrent que les week-end. Bref un sentiment de ville déserte !
La taille de la ville se prête bien à la parcourir à pied. Attention ça monte et ça descend beaucoup !

Coté laine vous serez gâtés ! La ville regorge de boutiques. J’en ai visité deux :
KnitWit : une mini boutique avec beaucoup de laines du Maine et de Boston. Super accueil !

Port fiber : une boutique pour les amoureux du filage. Vous trouverez des dizaines de choix de fibres différentes !

Et surtout, ne passer pas à côté des deux magnifiques phares du Sud de Portland :
Spring House Ledge Ligthouse : celui-ci se mérite. On marche 300/400 m sur des rochers assez écartés. J’ai une peur panique du vide. Bref une belle épreuve mentale pour moi. Les hommes me disent « trop easy » !

Bug light : celui-ci est tout minuscule et mimi. Juste sublime !
L’idéal est d’y aller en fin de journée pour apprécier la lumière.

Coté nature
Alors là vous serez plus que servi !
Amoureux des randonnées : direction le parc Acadia.
Amoureux des plages de sable dans des décors hallucinants : direction le parc de l’Acadia.
Amoureux des animaux : idem – direction le parc de l’Acadia !
La grandeur du parc mériterait qu’on s’y arrête au moins une bonne grosse semaine.
Une vague de chaleur s’étend étendue sur le coin, nous avons privilégié une randonnée sans dénivelé et à l’ombre des arbres autour de Eagle lake. C’est reposant et agréable.

Et pour se rafraichir la « Sand beach » du parc est parfaite. Attention l’eau est à maximum +13°C au plus chaud de l’été. Ca pique un poil ! A la sortie de la plage, passez voir le Thunder Hole – juste incroyable !

Sand beach
Thunder Hole

Et depuis Bar Harbor, vous pourrez embarquer pour aller au large voir les baleines, les phoques et les macareux. Nous les avions manqué à 10 jours près en Islande donc nous avons opté pour la sortie combinant les macareux et les phoques. On ne s’approche pas de trop près de l’île de reproduction des macareux mais on en voit beaucoup voler autour de nous. Vraiment sublime et incroyable !

Et comme nous détestons les longs trajets sans bouger en voiture, nous avons testé le trail de Rockland Breakwater Ligthouse. En gros, le phare a été raccordé au continent en y ajoutant des gros rochers qui hors grosses marées ne sont jamais recouvert. La balade fait 3.5 km environ et est agréable et sublime. Et les rochers sont assez bien alignés ! Aucune difficulté !

Nos deux seuls regrets, ne pas avoir eu plus de temps pour s’arrêter à Rockland qui parait être une jolie petite ville et ne pas être montés suffisamment au Nord pour aller voir les élans.

Coté assiette
Le homard est présent partout : en lobster roll (pain brioché beurré et homard), en hamburger, cuit au « pot » ( marmite), en sushi, du mac and cheese homard…

Sushi au lobster

Bref si vous aimez allez-y à fond !

Cages à homard que l’on trouve un peu partout en décoration.

En gros les lobster rolls servis avec de la coleslaw et des frites se trouve entre 17 et 22$.
On trouve aussi des trucs un peu bizarre pour nos palets français : des crevettes frites, des noix de St Jacques frites,… Bizarre mais pas mauvais !

Essayer d’être classe avec un bavoir…!

En espérant vous avoir fait voyager un peu !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s