18 mois d’expat et combien de kilos en plus ?

Cette semaine, ça y est, on fête nos 18 mois d’expatriation.
18 mois ! Ça file tellement vite !

Et je ne sais pas vous, mais personnellement mes visions des USA et de l’alimentation avant de venir n’étaient pas très positives !

Et ça donne quoi pour les courses ?

Lors de mon premier voyage aux USA en mai 2018, j’ai vite voulu aller voir un supermarché. Ouf les fruits et légumes frais existent. C’est bon on peut réellement envisager de venir y vivre ! En France, je trouve qu’il est déjà compliqué et cher de ne manger que des produits frais et peu transformés. (Attention c’est ma vision de la cuisine et de la nutrition de faire ainsi !)
Ici c’est pire.
Les prix sont en moyenne deux fois plus élevés (mais pas nos salaires hein !). Et les produits transformés avec des listes d’ingrédients de 10 cm de long sont bien sûr plus abordables.

C’est vraiment un choix financièrement très impactant de vouloir « manger sain » ici.
La réglementation sur l’alimentation n’est pas non plus la même.
Par exemple, pour choisir un fromage, je regarde toujours s’il est fait à partir de lait enrichi aux hormones de croissance.
On ne sait pas non plus ce qui contient ou non des OGM. On a clairement des doutes sur de nombreux aliments. Le raisin par exemple qui est juste sucré avec des grains énormes et toujours sans pépins. Quand j’arrive à en avoir chez les Amishs, il a du goût et des pépins. C’est juste dommage leurs produits ne soient accessibles qu’une partie de l’année.

Alors, on opte de plus en plus vers le bio, en se disant que là aussi ce ne sont pas les normes européennes, mais que ça doit être un peu mieux. On ne regarde plus le prix des aliments et on diminue au maximum notre consommation de viandes et poissons.
Pourquoi ? Car, quand on va dans certaines chaines de magasins (Whole Foods), on arrive à avoir un peu de détails (et ca fait peur) sur l’élevages des viandes : celle-ci est sans antibiotique, cet animal a eu en plus telle place pour grandir en extérieur,…
Mon but n’est pas de devenir végétarienne (j’aime trop la viande) mais de tendre vers une consommation vraiment limitée pour éviter de surconsommer des produits mauvais pour notre santé au long terme.

Et niveau culinaire ?

On a finalement que très peu changé nos façons de cuisiner.
Je cuisine juste plus qu’avant, car on mange tous les midis, les repas de la maison que nous avions auparavant à l’école ou au travail. Un système de « cantine scolaire » existe pour notre fils, mais les menus ne me font pas rêver, ni les prix. Et encore nous n’avons pas que le traditionnel menu américain avec nuggets, pizza et mac and cheese chaque jour.

On a cependant réduit notre consommation de quiches car la pâte feuilletée est un produit de saison ici (Thanksgiving). Chaque français a ses stocks congelés, voire des petites astuces pour en acheter !

Et, côté restaurant, oui on consomme beaucoup plus de burgers. C’est vraiment la base !
Après on trouve des choses assez sympas pour changer et manger plus léger comme la Cobb salad à base de lardons, poulet et bleu ou encore les avocado toasts. Mais clairement le burger est le produit petit prix de la carte !

Et, heureusement j’ai depuis des années diminué les produits sucrés, ayant quelques problèmes de santé à la clé sinon. Là, en revanche c’est plus compliqué d’éviter le sucre : les produits ont presque un ajout systématique de sucres !
On trouve beaucoup de dérivé de maïs en sirop ajouté un peu partout. Moi qui suis très gourmande, il m’est impossible de manger du chocolat US. Il n’a aucun gout : juste du gras et du sucre. C’est vraiment décevant!
Le plus simple est vraiment de bannir les tartes, donuts et glaces. Voir de prendre un fruit avec nous pour le manger après !

Et alors niveau kilo ?

On est resté assez stable depuis notre arrivée du fait qu’on fasse régulièrement du sport et qu’on évite les snacks à tout heure. Genre un paquet de chips ou une tranche de pizza à 16h – on est trop frenchie pour trouver ça alléchant, je crois !

Mais vraiment c’est un challenge de bien manger ici ! Et je comprends pourquoi il est simple de vite prendre du poids. On trouve vraiment des snacks partout et tout le temps avec des qualités discutables.

Et a priori, quand on rentre en France, on trouve que tous les aliments ont plus de goût !
J’ai hâte de vérifier ça, j’espère, cette année !

En images, une petite sélection des plats et desserts des derniers mois! Ouf il n’y a pas QUE des burgers!

6 commentaires

  1. Je suis d’accord!! Il y a aussi trader joe qui a des produits sympas et de bonne qualité pour la plupart… un des avantages des USA , moi qui vient d’une région de France qui n’est pas la région parisienne, c’est de pouvoir manger facilement de la nourriture du monde: vietnamien, japonais, indien, péruvien, égyptien….

    J'aime

  2. Je découvre un très joli blog qui accompagne une belle aventure… Merci Estelle !
    Bien sûr, comme l’écrivait Rabelais : « L’appétit vient en mangeant, la soif s’en va en buvant ».
    Mais en ces temps délicats et inédits de pandémie Covid-19, sois prudente et prends bien soin de toi et de tes proches.
    Je te présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Bisous amicaux d’Auvergne.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s