Des dossards pour 2021 ?

2020 nous aura permis de réaliser que tous nos petits actes du quotidien aussi insignifiants qu’ils soient ont une importance folle finalement. Je pense qu’on a tous une liste longue comme le bras, de ce qui nous manque et que souhaite retrouver non ?

Une des choses importantes pour moi et qui me manque fortement : l’ambiance des courses, les gens qui t’encourage, les petits mots échangés autour du ravito final avec des inconnus pour les féliciter de nous avoir aider à tenir la cadence ou autre !

Et, chaque jour, je savoure ma chance d’habiter ici. Proche de NYC mais suffisamment loin pour avoir plus de place et des restrictions moindres.
Ici, toute distraction a disparu de mi-mars à fin juin. On a récupéré au compte-goutte et selon les résultats des hôpitaux et tests de COVID des ouvertures partielles.
A partir de la fin de l’été, nous pouvions réunir 250 personnes en extérieur. Mais personne n’a voulu tenter d’organiser quelques courses.

Les plus fous ou les plus visionnaires, ont commencé vers début octobre. Mais tranquillement, la seconde vague est arrivée avec son lot de nouvelles contraintes. Fin octobre, notre gouverneur abaissait la limite à 25 personnes par évènements sportifs. Quelques doux dingues se sont dit que OK ça peut permettre la tenue de courses non ?
Et, depuis cette date, environ 1 ou 2 courses s’organisent chaque mois autour de chez nous ( vs 15/20 avant).

Après un peu de réflexion,  je me suis inscrite le week-end dernier à un 5 kms organisé par le club de sport YMCA de Garfield à quelques kilomètres de la maison.
70 inscrits.
Ok on est au-dessus de la jauge !
Mais les américains ont de la ressource !
3 vagues espacées de 45 minutes pour faire courir chacun en limitant les risques.


Et nous coureurs ?
Une bouche couverte au départ et à l’arrivée, un horaire pour récupérer notre dossard et à l’arrivée, on prend notre sac finisher, et hop on rentre.

Les médaillés seront conviés dans la semaine pour récupérer leur médaille en pick up !

Et c’était bien ?
Oui parfait ! La police avait bloqué quelques rues et les habitants les plus courageux nous ont applaudi. Car oui il fallait un peu de courage et de la folie pour y aller : – 7°C, ressenti -13 °C. Ça pique !

Le seul défaut de cette course ?
Un « petit » problème de distance selon l’organisation : 6.2 km à la place de 5 kms sans nous avertir au départ.
Comme je suis en reprise post blessure, je n’avais aucune prétention niveau chrono mais devant limiter encore mes distances, j’ai eu peur qu’on nous passe d’un 5 km à un 5 miles (8 kms). Donc j’ai dû ralentir pour remettre mon cœur dans des zones raisonnables pour m’apercevoir que hein non c’est déjà terminé ?!! Zut !

5 minutes avant le départ

Je reste tout de même heureuse et satisfaite d’avoir eu cette dose d’adrénaline.

Finalement, on est que 59 à passer la ligne d’arrivée et je suis tout pile au milieu avec ma 29ème place !

A voir si nos chiffres du Covid, plutôt bons depuis 5/6 semaines, permettront, sous peu d’organiser des événements plus importants, d’ici peu !
Pour le moment, je ne planifie rien au niveau de mes objectifs de l’année pour éviter toute déception.

Et toi, tu arrives à te projeter un peu ?

Le sac de finisher

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s