Arizona socks

C’est quoi ?

Mon tout dernier patron de chaussettes à tricoter !
Et comme d’habitude, quelle joie d’avoir réussi à coucher sur le papier mes idées, et d’avoir vu mes testeurs/testeuses faire et porter leur paire !

Les chaussettes sont en « toes up » c’est-à-dire qu’elles se commencent par les orteils, jusqu’à la cheville.
Le talon se construit en même temps en aller-retour permettant d’y incruster si l’on désire une couleur contrastante.
J’ai apporté un léger twist aux côtes 2/2 en haut de la cheville pour ne pas avoir un effet « éclaté » et ne pas s’embêter à réaliser des côtes torses. C’est tout simple et le rendu est assez propre je trouve ! Modestie, quand tu nous tiens !

Ah oui, pas de notion de pointure sur ces chaussettes. Vous mesurez votre largeur et longueur de pied et hop avec deux simples soustractions vous savez le nombre de mailles (de 56 à 80) et votre longueur de pied à tricoter.
Ici, je vous présente une paire en taille 43 pour mon homme – les poils sur les photos c’est cadeau ! Pour cette version, j’ai monté 72 mailles.

Il faut quoi ?

Selon votre pointure et la hauteur de tige souhaitée, il vous faudra environ 250 à 500 m de fils à chaussettes (environ 400 m pour 100g et 20% de nylon dans la composition), des aiguilles en 2.25 mm et quelques anneaux marqueurs.

C’est compliqué ?

J’ai voulu un modèle faussement compliqué.
J’aime ne pas m’ennuyer quand je tricote et donc changer régulièrement de point.
Ici, le motif est en maille envers et endroit, mais leur décalage régulier forme un effet torsadé qui va à gauche ou à droite. Les motifs se ressemblent, mais selon le rang où l’on commence, la torsade ne tourne pas dans le même sens !

Bref, c’est un modèle assez simple même pour un débutant en tricot de chaussettes.
Je ne conseillerais pas en revanche les chaussettes comme projet pour commencer le tricot. La petite circonférence de l’ouvrage rendant difficile à gérer la tension du fil !

C’est quoi la laine ? C’est cher ?

J’ai voulu tester les « sock blank » c’est-à-dire un tissu déjà tricoté avec des variations de teinture plus ou moins importantes rendant normalement difficile à imaginer le rendu final.
Là, vu la « couverture » de départ c’était assez simple à imaginer que j’aurais 3 bandes tachetées de noir.

J’ai trouvé l’expérience intéressante car différente d’un écheveau mais pénible. On doit détricoter la couverture et faire une pelote au fur et à mesure pour la seconde chaussette, car la couverture est tricotée en double.
Un avantage tout de même : on sait bien où est notre moitié d’écheveau.
Bref je ne suis pas certaine de racheter un autre sock blank !

Cet écheveau est une trouvaille de laine locale (pour moi !) sur Etsy : de la Ballyhara venant de Caroline du Nord. Il est très doux et agréable à tricoter (75% merino SW et 25% de nylon).
Son prix : 24€
J’ai utilisé la totalité de l’écheveau pour faire cette paire de chaussette.
Après plus d’un mois d’utilisation intensive, la laine est toujours impeccable !
Le patron est quant à lui en vente sur Ravelry pour 4€.

C’est bien ?

Le résultat est simple et mixte – c’était mon attente.
A noter que le motif ressort mieux sur des laines unies et avec des couleurs plutôt claires : le rose, le jaune, le blanc donnent des merveilles avec !

Merci encore à mon gang de testeurs : rapide, efficace et vraiment sympa !
Ce fut un plaisir d’échanger avec vous tous depuis un mois.

2 réflexions sur “Arizona socks

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s