NYRR Bronx10 miles et Covid

Photo de https://www.nyrr.org/

Le 19 septembre a eu lieu le NYRR 10 miles du Bronx. Une course ultra classique et ultra attendue surtout et réunissant près de 8 000 coureurs (à l’arrivée).
Un petit air d’avant Covid finalement !
 
Un petit point sur la Covid et les réglementations pour le run ?

Ici (= Etats de New York et du New Jersey), les courses en personne ont repris tranquillement, mais avec un nombre de places limitées depuis fin septembre 2020. Je me suis donc alignée sur des de nombreuses courses acceptant 50 à 250 coureurs ces derniers mois. Et, je peux vous dire que j’en ai fait des podiums grâce à ça ! (La blague !)
A ce jour, les jauges ont disparu pour les évènements sportifs en plein air et le port du masque en extérieur n’est plus obligatoire. Chacun est son propre juge.
Mais, en contrepartie, il nous est demandé normalement un test PCR de moins de 72 h ou notre carte de vaccination. Un petit air de France flotte ici !
Etrangement, pour cette course, aucune consigne COVID ne nous a été transmise hormis que le ravitaillement serait très limité.

Bref un joyeux mélange de gens masqués et non masqués se sont retrouvés tôt (trop tôt) pour un départ commun à 8h.

Le déroulé et l’ambiance ?

Sur nos dossards nous avions un sas de départ attribué en fonction de nos précédents résultats ou de nos objectifs.
Et que les Américains sont disciplinés !
Ça ne pousse pas sur la ligne et les vagues se font naturellement. Ça me fait bizarre car j’ai par le passé dû « faire la police » sur le départ de certaines courses à Paris en criant sur les gens de rester dans leur ligne.

La course se passait sur une des grosses artères du Bronx « Grand Concourse » : une 4/5 voies séparée en deux pour permettre le croissement des premiers et des derniers.
Au départ, beaucoup de public était sur le côté pour nous encourager ainsi que dans le parc vers le milieu de la course.
Entre 2, une longue ligne droite avec de nombreux postes de contrôle de police. La plupart des agents nous ont encouragé, ont dansé, mis les sirènes, bref incroyable.
Et côté ravitaillement, il y avait tous les 2 miles environ (3.2kms) un point d’hydratation. Aucune nourriture n’était disponible (l’unique règle de distanciation !).



A l’arrivée, on était pris en charge par un staff incroyable nous félicitant, puis on nous remet une médaille et un sac contenant un en cas pour éviter les contacts (eau, barre de céréales sucrée et salé et fruits frais). Des points photos étaient identifiés en nombre afin de poser avec notre médaille. Une organisation aux petits oignons où on n’a jamais l’impression d’attendre !

Et pour moi ?

J’avais déjà couru quelques 16 kms (environ 10 miles) en France mais en version trail. Je n’avais donc aucun repère de vitesse ! Et surtout je n’ai pas pris le temps de faire une vraie préparation, ayant décidé de limiter les entrainements sur piste et les sorties run blabla, vue l’humidité et de la chaleur tropicale qu’on subit ici l’été.
Finalement, je n’ai eu que 3 petites semaines pour limiter la casse.
J’ai décidé de juste prendre plaisir durant cette course et de ne pas me concentrer sur ma vitesse. J’ai dû regarder mon chrono vers 3 miles (5 kms) la première fois en constatant, avec étonnement, être partie bien plus vite que ce que je pensais. Il me restait deux choix : tenter de continuer ainsi ou ralentir ! (Option 1 bien entendu !)

Photo de https://www.nyrr.org/

Je me suis placée sur la route de telle sorte que je pouvais être à coté du chemin retour et espérer croiser mes amis plus rapides pour les encourager. Cette observation m’a occupé jusqu’au kilomètre 8 et m’a fait oublier ma vitesse et mon cardio un peu haut !
Sur le chemin retour, j’ai pu croiser les derniers de la course et essayé de calculer leur temps total ce qui m’a une nouvelle fois occupé mon esprit ! Et puis d’un coup, plus personne à observer, moins de jus et plus de soleil : la fatigue est arrivée à 4 kms de la fin. Oups c’est long 4 kms !
Alors je me suis fixée des points de repères pour vérifier régulièrement mon chrono, calculer combien de tour de piste il me restait, tout pour ne pas penser à mon souffle et mes muscles douloureux. Et, à 800m de l’arrivée, j’ai croisé un ami qui avait terminé la course. Un grand sourire de sa part, et hop j’accélère !
Finalement je termine en 1h28’49 avec un temps stable sur l’ensemble de la course. Ma position ? 3347/7505 et 932ème femme sur 3361. Un résultat inespéré vraiment vu ma condition physique et surtout une envie incroyable de vite refaire une autre course ! Comme d’habitude finalement…

Et toi des objectifs sportifs à venir ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s